Du gris au ROSE

Il y a des jours comme le temps gris et maussade
Je cherche au fond de moi une couleur qui ne soit pas blafarde
Mais plutôt une couleur qui donne le sourire 
Qui fasse briller mes yeux de mille feux 

Il y a des moments où je suis obligée de m'arrêter 
Pour prendre un peu de temps, un peu de temps pour m'évader 
Besoin de puiser en moi une énergie, celle de la vie

Relativiser et se dire que ça pourrait être pire
J'aimerai construire autour de moi comme un empire
Celui d'une protection de tout mon corps et ma tête 
De ne laisser rien entrer même pas une petite bête 

Je m'imagine vêtue de toutes les plus belles couleurs de l'arc en ciel
Je m'imagine enfant avec toute la légèreté et l'innocence  même partielle 
Quand je regarde le tourbillon de la vie
Celui qui nous donne des joies et des soucis 
Les moments les plus joyeux ce n'est pas quand nous sommes vieux
Les moments les plus joyeux se sont ceux où nous nous posons pas mille questions 
Celle où nous sommes anxieux 

Etre ou ne pas être
Vouloir tout quitter 
Seulement voyager
Etre une autre 
Celle qui n'a pas  à  vivre tout ceci
Mais quand reviennent les esprits
Il y a cette vie.. .

Savoir vivre l'instant présent 
Mais aimer aussi se projeter 
Vouloir et aimer voyager
C'est toujours en moi une priorité 
Aimer et savourer les moments

Avec la maladie et la vie sans répit 
J'ai du mal à m'imaginer dans 30 ans
Avant je me projetai à l'infini
J'aimerai pouvoir le faire avec le temps



Rebondir après un cancer avec Étincelle 
Il faut toutes les remercier, 
Tous et toutes celles,
De ces beaux moments passés
Il y a comme  une envie 
Celle de regarder devant 
Il y a comme par magie
Celle d'aller de l'avant
Un moment choisi
Des éléments bien installés 
Une organisation bien ficelée 
Deux photographes pour un temps
Pour un clic et un clap
Et celui de se regarder 
Mais surtout celui de vouloir avancer
Avancer  avec le besoin d'aller au delà de ces limites
Avancer avec le besoin de voyager

Merci à l'association Étincelle (Merveilleuse Evelyne), et Studio Ajer ( Laurence et son photographe)