L'après de l'après-cancer, mes joies et mes peines, trouver la force par les mots sur mes maux

Il y a des jours comme le temps gris et maussade
Je cherche au fond de moi une couleur qui ne soit pas blafarde
Mais plutôt une couleur qui donne le sourire
Qui fasse briller mes yeux de mille feux

Il y a des moments où je suis obligée de m'arrêter
Pour prendre un peu de temps, un peu de temps pour m'évader
Besoin de puiser en moi une énergie, celle de la vie

Relativiser et se dire que ça pourrait être pire
J'aimerai construire autour de moi comme un empire
Celui d'une protection de tout mon corps et ma tête
De ne laisser rien entrer même pas une petite bête

Je m'imagine vêtue de toutes les plus belles couleurs de l'arc en ciel
Je m'imagine enfant avec toute la légèreté et l'innocence  même partielle
Quand je regarde le tourbillon de la vie
Celui qui nous donne des joies et des soucis
Les moments les plus joyeux ce n'est pas quand nous sommes vieux
Les moments les plus joyeux se sont ceux où nous nous posons pas mille questions
Celle où nous sommes anxieux

Etre ou ne pas être
Vouloir tout quitter
Seulement voyager
Etre une autre
Celle qui n'a pas  à  vivre tout ceci
Mais quand reviennent les esprits
Il y a cette vie.... cette putain de vie avec cet après qui te fais mal... 
Mais faut garder le cap, être forte
Pour ne que les maux l'emportent

Il y a des jours, qui sont longs, et qui sont noirs
Car oui, l'après-cancer c'est aussi avoir des fois le cafard
Je vais me réveiller demain avec le rose,
Car je sais que demain je vais voir des gens qui me donnent le rose
Elles tournent autour de cette nouvelle vie, 
Mais elles donnent un autre sens à notre vie

Merci à cette Communauté, qui connait mieux que personne

Tous ces maux en nous que nous avons et qui résonnent


😕
source : https://www.mon-osteoporose.fr/nouvelles-recommandations-soigner-osteoporose/



Pendant l'attente de cette salle d'attente
Les minutes sont bien lentes
Rdv onco today....
Alors je voyage en mots
En attendant mon tour
Bim bam boum
Mon coeur bredouille
Boum bim bam
Mon corps frisonne
Bam boum bim
Ma tête s'entête
Mon coeur fait des ying et des yang
Pendant que mon corps se glace ou s'échauffe
Ma tête devient vide ou se remplit
A l'allure d'un pas de cheval au galop
Ma tête se vide et devient lourde
Quand je réfléchi à ce moment ici et maintenant
Quand j'ai mon rdv avec mon docteur
Je n'ai plus à l'instant T cette peur
Je voudrai simplement pouvoir prévoir
Je voudrai simplement partir
Et m'imaginer ne jamais revenir
Je rêve de contrées lointaines
Où ce n'est jamais la même rengaine
Je rêve de plages dorées
Avec tous pleins de crustacés
Je rêve de balades nocturnes
Entourées de belles dunes
Les montagnes là-haut se joignent
Elles sont surprenantes et nous témoignent
Elles sont immenses et intenses
Du vert au blanc
Tout est étincelant
La magie de la vie est de pouvoir observer
La magie de la vie est d'aimer rêver
La magie de la vie est de savoir y voyager
Au creux de mon coeur
Au fond de ma tête
Au delà de mon corps




Ce soir j' ai la tête qui explose
J'aurai préféré de joie
Quand tu te dis tout est fini
Et non ce n'était pas garanti
Un mot qui me vient n'est pas un exploit
Je vais devoir traîner avec moi mon propre boulet
Celui de l'ostéoporose importante prononcé
Jeune mais avec un corps de vieille
Il est vrai je ne suis plus la même, ce n'est plus pareil
Fini les excès de parapente
Ou les envies de parachutes
A moi mes pieds juste pour marcher....
Encore un traitement à prendre
Je vais devoir me surveiller
Attention à mes dents, à ne pas les niquer
Encore des années à attendre
Voir si mon corps veut me parler
Moi je commençais à vraiment l'aimer
Comme ça tout cabosser....
De l'extérieur,
Mais de l’intérieur....
Cette maladie me ronge de l 'intérieur
De la peau aux os
Sacré merde




I
l y a tous ceux qui se lèvent le matin 
Et qui se disent que la journée ne sera rien

Il y a tous ceux qui se lèvent le matin
Et qui remercient cette journée malgré les chagrins

Il y a ces sourires qui nous rendent beaux
Il y a ces mots  qui nous donnent la pêche 
Il y a tous ces gens autour, comme dans un film, ceux qui nous voient, ceux qu'on aperçoit, ceux qu'on entrevoit
Et quand je m'assoie, je suis le train, le bruit des rails 
En me disant que rien ne déraille 
Le ciel est toujours aussi beau
Avant je le voyais pas, maintenant je le regarde, je l'admire

Quand ma jambe me fait mal
Que je marche en titubant
Rien n'est plus effrayant 
Etre de tristesse sans être en détresse 
Avoir pour peu de proches à qui me confier
Par vite peur de les saouler 
Oui, Le pendant c 'était bien différent pendant tous ces traitements 
Mais, âpres et maintenant tout est encore plus différent
L'après cancer on s'y perd 
Des moments de plaisir intense 
Et par moments on a tellement peur