La peur du verdict

Ecrit le 12 Déc. 2017, dans la salle d'attente du médecin.
Tu as peur, tu sais pas ce qui t'attends.... 

Dans les moments difficiles 
La famille et les amis sont tous unis
Afin de ne pas se mettre en péril 

Dans la montée de stress 
Il y a dans l'instant la détresse 
D'être libérée des pensées obscures
Et surtout de savoir que ce n'est pas dur

On est tous réunis dans la joie et l'espoir
Que la vie est toujours vaincu en gloire
Quand tu trembles d'inquiétude 
Car ce qui t attends n'est pas dans tes habitudes

Tu sais on a tous peur de ce mot cancer 
Car on se dit que c est l enfer
Mais le beau est d'en sortir 
Car tu en sors avec la vie et le plaisir de vivre


Dans ce moment de panique, je pense à ma fille chérie.

Ma fille chérie qui aime tant les câlins
Tu es la douceur de tous mes matins
Comme une douce plume et moelleuse

Tes joues sont d'une douceur extrême
Comme celle des bébés pleins de crème 

Tu sais dire les choses malgré ton âge
Car tu as malgré toi appris les drôles de passage 
De ce qu' est la vie d'un enfant séparé de ces deux parents
Mais nous t'aimons et tellement
Que cet amour est resplendissant



Et puis, vient le moment tant attendu... ou tant redouté


Le couperet est tombé 
Je m'étais préparé 
Mais l'annonce est lancée 
Ça fais toujours mal
De savoir que ce mal
Est en toi mais avec toi
Mon amour 
Nous irons dans tous les endroits 
Combattre ce petit connard 
Qui ne sait pas à qui il s'adresse 
Il s'adresse à la plus jolie des lascars
Qui aura le cœur en joie


L'annonce  est arrivée
Tu ne sais pas si tu es bien là
J aurai préféré d'autres exploits
Que celui qui vient de moi
Être préparé par les docteurs
Est souvent source de douleur
Mais finalement ça permets
De mieux se préparer

Avoir son chéri à ses côtés
C'est bien aussi d'en parler
Et c'est bon d'être épaulée
Surtout par l'être aimé



Cette nuit là, j'ai mal dormi en pensant au lendemain. 

Hors de question de garder cette douleur pour moi. 
Mon travail, comment vais-je faire ? Mon patron ! Je lui annoncerai dès le lendemain, avec ma peine et ma sincérité. 


Enregistrer un commentaire

0 Commentaires